RÉsidences Étudiantes Et Pavillon Teluq De L’uqam

ARCHITECTESSaia Barbarese Topouzanov architectes, les architectes Tétreault Parent Languedoc et associés
EMPLACEMENTMontréal, Canada
DATE2005
CLIENTUniversité du Québec à Montréal

DESCRIPTION

Équipe : Dino Barbarese, Patrick de Barros, Céline Gaulin, David Griffin, Laurence Kerr, Jean-louis Léger, Pascal Lessard, Julie Marchand, Yvan Marion, Nadia Meratla, Marc Pape, Louis-Guillaume Paquet, Marianne Potvin, Steve Proulx, Mario Saia, Annie-Claude Sauvé, Maxime Simard, Yvon Théoret, Vladimir Topouzanov, Sam Yip LE PAVILLON INSTITUTIONNEL Le Pavillon institutionnel abrite les bureaux montréalais de la TÉLUQ, l’université à distance de l’UQAM. Avec le bâtiment des résidences étudiantes, le Pavillon institutionnel encadre une autre cour qui donne sur la voie piétonnière Kimberley d’un côté et sur la « forêt urbaine » de l’autre. Le pavillon TÉLUQ est une réponse de l’UQAM à la question « À quoi ressemblera une université dans 20 ans? ». Le rattachement à l’UQAM de cette université virtuelle et de son travail innovateur en formation à distance, permet à l’université du Québec à Montréal de devenir la plus grande université bimodale (cours sur le campus et cours à distance) de toute la Francophonie, avec sa population de 60 000 étudiants. Le pavillon de cinq étages occupe le coin le plus public du campus, présentant à l’intersection des rues Sherbrooke et Saint-Urbain une façade qui imite un rideau de verre ondulant symbolisant les ondes de la communication de pointe tout en reflétant sur ses murs à facettes les édifices historiques adjacents. L’effet de rideau est souligné par un motif de points sérigraphiés sur le verre, qui passe du 100 % texturé au complètement transparent pour créer une impression de profondeur. L’entrée se trouve dans le coin est, là où le rideau se soulève pour diffuser le savoir. La façade du pavillon qui donne sur la cour est marquée de formes abstraites de troncs d’arbres, inspirées par l’histoire passée ou future d’un lieu d’arbres et d’animaux exotiques. Un oculus unit visuellement l’auditorium principal à la cour intérieure, renforçant le lien entre la diffusion des connaissances et l’environnement physique. LES RÉSIDENCES ÉTUDIANTES L’édifice de huit étages des résidences étudiantes pourra abriter 500 étudiants. En forme de L, il entoure un jardin protégé où les plates-bandes de plantes vertes ont la forme de gigantesques feuilles de ginko biloba. Les chambres sont réunies en groupes de deux, trois ou quatre, partageant une pièce commune de deux étages. De l’extérieur, les cellules-habitations individuelles qu’on aperçoit par les fenêtres se conjuguent avec les pans de brique de dimensions équivalentes, rappelant les alvéoles d’une ruche.