Centre Sportif De La Petite Bourgogne

ARCHITECTES Saia Barbarese Topouzanov architectes
EMPLACEMENT Montréal, Canada
DATE 1997
CLIENT Ville de Montréal

DESCRIPTION

Équipe : James Aitken, Dino Barbarese, Annie Boisvert, Jean-François Côté, Lucie Delisle, Robert Dionne, David Griffin, Richard Létourneau, Yvan Marion, Steve Proulx, Mario Saia, David Smythe, Eric Stein, Yvon Théoret, Vladimir Topouzanov, Michel Vinois

Un premier volume de briques rouges et un second de briques anthracite deviennent respectivement les symboles de la terre pour le gymnase, de l’eau pour la piscine. Ils se font face, de part et d’autre d’un hall-corridor. Ce dernier, pavé de pierres, suit le tracé d’une ruelle disparue et mène, d’un sentier piétonnier le long de l’école de la Petite-Bourgogne, jusqu’à la rue Notre-Dame. Une entrée s’ouvre à chacune de ses extrémités. La lumière abondante et changeante, à toute heure du jour l’inonde à travers les puits du toit orientés de diverses manières. Du côté du gymnase, les cubes de verre bleuté d’une large baie protégée par des lames de métal perforé tamisent les rayons du soleil. Du côté de la piscine, la même teinte plus soutenue colore un pan de céramique tandis qu’une large échancrure en biais, dirige le regard au-delà du parc, vers le centre-ville. Le soir, les trous réguliers dans les parois sombres s’allument comme des étoiles et n’en continuent pas moins de jouer leur rôle d’atténuateur de son. La simplicité et l’efficacité de l’ensemble s’ordonnent suivant celles du concept de base qui se résume en deux espaces différenciés et symétriques par rapport à une même circulation névralgique. Le passant comprend d’emblée le rôle de cette architecture. L’utilisateur en saisit la clarté et l’expérimente avec aisance.